Chargement...

Le patrimoine

Préhistoire et histoire de Lanvéoc

De l'époque mégalitique, subsiste un menhir, à Kersualet. Les vestiges d'une villa gallo-romaine a été mis à jour à la Boissière et ceux de la voie romaine reliant Aquilonia (Quimper) à Gésogribate (Brest) via la rade de Brest ont été découverts entre Botsand et Kernaval.

Du Moyen-Age à la Révolution, Lanvéoc (origine St Méoc, connu sous les vocables de Lanvéouc, Lanvéoc'h, Lanveau, Lanvoc ou Lanvaux) faisait partie de la juridiction seignoriale de Crozon. Une motte féodale au Poulmic et un château à l'endroit du Fort actuel ont vu se succéder des comtes ainsi la famille de Ploeuc dont la devise « ENE HAG ENOR » (l'âme et l'honneur) a été reprise par la commune de Lanvéoc comme le blason de la famille d'Estaing.

La proximité de la rade de Brest et de la marine est à l'origine de l'expansion de Lanvéoc. Grâce à la route royale Nantes-Hennebont-Quimper-Brest via Lanvéoc, l'activité commerciale du bourg (auberges, diligences, foires, moulins, four à chaux, construction et réparation navale...) et la population vont se développer et dans les campagnes, les fermiers seront navigateurs afin de répondre à la demande de transport des troupes, des civils et des marchandises, les barques s'échouant sur la petite ou sur la grande grève suivant le sens du vent. De nombreux personnages importants ont emprunté cette voie : ainsi le passage du roi de Siam est représenté sur la façade de la mairie.

En 1630, Richelieu décide de faire de Brest un grand port militaire. En 1692, Vauban projette d'ériger un fort à Lanvéoc à la place des ruines du château. De 1772 à 1775, Dajot le fera construire. Le trafic maritime va faire un bond grâce à la construction de la cale (enfin!) en 1840 puis du môle en 1880 et d'une cale parallèle en 1892. Les vapeurs feront leur apparition. L'église de Lanvéoc autrefoisL'église Ste Anne remplacera l'ancienne chapelle qui se dressait dans le cimetière, le pardon de sa patronne Ste Anne a lieu le dernier dimanche de juillet.

En 1872, Lanvéoc devient une commune indépendante de Crozon. La présence militaire se précise quand la base aéronavale des hydravions s'installe au Poulmic à partir de 1930 et après la guerre, en 1946, c'est l'Ecole Navale qui y installe ses quartiers. La Base et le Fort occupés pendant la guerre vaudront à la commune d'être bombardée 18 fois, à des habitants d'être tués ou blessés, à l'école des garçons d'être détuite ce qui vaudra aux écoliers de connaître pendant 10 ans « l' école en barraques » avant d'entrer dans l'école neuve en 1956. Autre conséquence de la guerre, une entreprise s'installe à la cale pour renflouer et découper les bateaux coulés en rade, offrant 150 emplois directs et une reprise de l'activité des commerçants et des artisants. Après 1950, la grande-grève et la cale reviendront aux pêcheurs et de plus en plus aux vacanciers.

Le patrimoine militaire

La commune de Lanvéoc accueille sur son territoire 2 entités militaires à Lanvéoc-Poulmic, à savoir :
- la Base d' Aéronautique Navale (BAN)
- l'Ecole Navale et le Groupe des Écoles du Poulmic (EN/GEP)

La BAN
Missions opérationnelles : la base d'aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic est un maillon essentiel du dispositif de la Marine nationale en région Atlantique. Elle maintient une posture d'alerte pour participer, selon les directives du commandant opérationnel (CECLANT), aux missions de défense ou à l'action de l'État en mer. Alerte opérationnelle et permanence des moyens de la Marine en Atlantique, notamment des bâtiments porteurs d'hélicoptères avec les détachements de la flottille 34F dans le cadre des missions au profit de la force océanique stratégique (FOST). Missions de service public : la base assure, en priorité grâce à la flottille 32F , les missions de service public en mer (recherche, secours, évacuation sanitaire, assistance technique aux bâtiments en difficulté, etc.) sur la façade Atlantique. Missions de soutien des formations affectées : soutien opérationnel, technique et logistique des formations affectées. Missions de formation : la base d'aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic est également un site de formation et d'entraînement du personnel de l'aéronautique navale : - Entraînement à la survie en mer des équipages assuré par le CESSAN - Navalisation des jeunes pilotes d'hélicoptère de la marine assurée par l'ESHE/22S - Initiation des élèves de l'École navale au pilotage assurée par l''EIP/50S - Entraînement et contrôle du personnel volant assurés par le CEI Lanvéoc-Poulmic.

L’Ecole Navale et le Groupe des Écoles du Poulmic (EN / GEP)
Ils forment les futurs officiers de la marine nationale et le personnel des équipages de la flotte des spécialités à dominante nautique. Ils constituent un ensemble de 3 écoles implantées au sud de la rade de Brest, à Lanvéoc-Poulmic :
- l’Ecole Navale, assure la formation initiale des officiers de marine d’active.
- L’Ecole Militaire de la flotte, accueille les formations dites courtes (< 1an) des officiers de la marine.
- L’Ecole de Manœuvre et de Navigation, forme principalement les officiers mariniers et équipages des spécialités à dominante nautique (navigateurs-timoniers, manœuvriers, guetteurs sémaphoriques).

Histoire de l’Ecole navale
A sa création en 1830, l’école navale fut installée en rade de Brest à bord des vaisseaux 'Orion' . puis 'Borda' à partir de 1840. En 1915, elle s'installa à terre dans les bâtiments de Laninon. Puis, l’école emménagea en 1936 dans des locaux majestueux à Saint Pierre au-dessus de la rade de Brest. En 1945, les destructions importantes subies par l’école de Saint Pierre pendant la seconde guerre mondiale ne permettaient pas d’accueillir rapidement les élèves officiers dans des conditions acceptables. La base d’hydravions de Lanvéoc, ouverte sur la baie du Poulmic, se révéla parfaitement adaptée pour accueillir l’école. Elle permettait aux futurs officiers de marine de suivre une instruction aéronautique, dont la dimension prépondérante s’était affirmée lors du second conflit mondial, en complément de la formation maritime et scientifique.C'est après vingt ans de vie en baraquements que les bâtiments de la nouvelle Ecole Navale furent inaugurés en 1965 par le général De Gaulle, président de la République.

La Grand'rue de Lanvéoc autrefois

La Grand'rue de Lanvéoc autrefois

La Grand'rue de Lanvéoc autrefois

La Grand'rue de Lanvéoc autrefois

La Grand'rue de Lanvéoc autrefois